Athènes, une histoire antique

La capitale de la Grèce n’a rien à envier aux autres capitales européennes ! Lorsqu’on arrive par avion à Athènes, on aperçoit une ville faite de terre rocailleuse, bordée par la mer Egée, au bleu si intense. Beaucoup de bateaux aussi. Entourée de collines, vue directe sur l’Acropole, j’ai découvert le centre historique avec des yeux émerveillés. Le soleil tapait, les grillons chantaient (très fort), et la ville peu à peu se dévoilait…

Athènes, une histoire antique

On ne va pas se mentir, l’Acropole faisait partie de mes principales motivations à visiter le berceau de la civilisation occidentale. Mais en réalité, l’archéologie et l’histoire remplissent la ville où partout de multiples sites sont conservés.

Bibliothèque d'Hadrien

Si vous visitez Athènes en été, pour voir l’Acropole, il faudra se lever tôt ! Moins de foule, et moins de chaleur. Pour 30€, un billet combine entrée de l’Acropole, les Agoras, et plusieurs autres sites.

L’Acropole est un grand site situé au coeur de la ville moderne, en partie perché à 156 mètres au-dessus d’Athènes. On y trouve notamment le théâtre de Dionysos, partiellement rénové, mais que l’on doit imaginer avec une capacité de 17000 places, ou encore le théâtre « Odeon of Herod » qui abrite encore aujourd’hui le Greek Festival. D’autres ruines sont plus abstraites, et on peine un peu à les imaginer telles qu’elles pouvaient être à l’époque, comme le sanctuaire d’Asklepios et Hygiena, temple dédié à l’allégorie de la santé.

 

 

Et bien sûr, après avoir gravi quelques marches, on découvre les Propylées, une porte majestueuse, qui mène directement vers le très reconnaissable Parthénon. Il est entouré d’autres temples : le temple de Poséidon, appelé aussi l’Erechthéion, dédié à la prière, le Temple d’Athéna Niké, plus petit mais encore en bonne forme. Il était 9h lorsque nous sommes arrivés sur ce lieu. Et bien qu’il fasse très chaud en haut, nous sommes restés presque 2h à admirer ces lieux bercés d’histoire, chanceux de faire ces belles découvertes. Les vestiges sont impressionnants, et le sol, jonché de pierres justifiant d’un passé très riche.

 

 

Pour la visite, penser impérativement à mettre de bonnes chaussures. Le sol est fait de terre blanche, très fine, et de gros cailloux, très glissants. Du haut de l’Agora, on obtient un panorama très beau sur les contrebas de la ville d’Athènes.. de quoi en prendre plein les yeux en se retournant !

L’Olympieion ou Temple of Olympian Zeus  est le plus grand temple jamais construit à Athènes. Il ne reste plus que quelques colonnes debout, la plupart du temple s’étant effondré suite à un séisme au Moyen-Âge. Une des colonnes a été laissée couchée suite à une tempête plus récemment. C’est ce qui est appréciable en Grèce. On laisse les monuments face à l’épreuve du temps. On ne cherche pas à reconstituer, bien que les travaux de restauration et de conservation sont nombreux.

DSC02506

L’Ancient Agora est magnifique. Et je pèse mes mots. Le temple d’Hephaestus trône face à un grand jardin jonché de ruines, avec une vue directe sur l’Agora et le temple d’Ezechtheion.

 

 

Le musée pour tout comprendre

L’entrée au musée coûte 10€. Mais sa découverte vaut largement le coût pour découvrir des œuvres retrouvées sur les sites archéologiques, datant pour certaines du Vè siècle avant J.C., mais surtout pour en apprendre plus sur l’histoire de l’Acropole. Il faut savoir qu’à partir du 9è ou 10è siècle, Athènes a connu de nombreux progrès, et atteint son apogée au 5è siècle avant J.C. Au carrefour de l’Europe, la ville avait une place importante dans le commerce et dans les affaires étrangères. Sans compter la démocratie, dont elle a posé les fondements.

DSC02526.JPG
Musée de l’Acropole

La construction du Parthénon a duré 9 ans. Imaginé par le sculpteur Phidias, et commandé par Périclès. Le temple a connu de multiples histoires : un feu l’a d’abord dévasté au 6è siècle après J.C., il a été converti en Eglise puis en mosquée, en 1687 une explosion a eu lieu. Au 19ème siècle, l’ambassadeur anglais de Constantinople a fait enlever une partie des sculptures pour les transférer au British Museum.

 

 

Dans le musée, on peut découvrir les frises reconstituées à tailles réelles autour du Parthénon, des scènes de batailles entre un centaure et un homme, représentant le désaccord entre les sociétés humaines.

 

 

Sont aussi exposées quelques statues de culte de la déesse Athéna, présentes initiallement sur le temple Erechteion, dédié aux prières et aux offrandes. Elles auraient été envoyées sur terre par Zeus.

IMG_0259

Au sous-sol du musée, petit bonus : on peut découvrir depuis cette année un village sous terre. Canalisations, puits, entrée de maison sont facilement reconnaissables. Certaines maisons datent de l’Antiquité.

 

 

Filopappou Hill : une cerise sur le gâteau

À la tombée du jour, nous nous sommes lancés dans l’ascension de la colline de Philoppapos, l’un des points culminants de la ville qui permet d’avoir une vue panoramique d’Athènes. À son pied, on peut découvrir la prison de Socrate : une cave dans laquelle il a été emprisonné à cause de ses opinions religieuses. À chaque étape de la montée, nous apercevions le Parthénon, superbe ! Le coucher de soleil, nous a offert un spectacle digne de ce nom !

 

 

Mitropolis Athens Cathedral

Les Grecs sont orthodoxes. Dans les églises, la représentation du Christ n’est pas la même qu’en France, et les rituels semblent également bien différents. Dans les rues, on entend souvent de nombreux appels à la prière.

Mitropolis Athens Cathedral

Hellenic Parliament

C’est l’un des endroits où l’on peut assister à la très typique relève de la garde. Les soldats portent des uniformes insolites, claquettes sous la chaussures, et pompon. On peut assister à une relève de la garde moins touristique du côté de la maison du président.

 

 

National Parc

Un endroit recommandé pour une balade au frais.

 

 

Panathena Stadium Kallimarmaro

C’est le premier stade des Jeux olypiques modernes.

DSC02492

Sans oublier le quartier de Plaka et ses chats, présents partout dans la ville.

 

 

Anne-Sophie Ply

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.